Icône de 2 masques de théâtre

Société

3 jeunes femmes devant une image de grande ville

Par Sayaspora

Sujet cruciale sur lequel on voulait t’entendre ! Femmes de la diaspora africaine, originaires d’Afrique noire ou du Maghreb, nous sommes de manière indéniable extrêmement sous représentées dans les médias montréalais et québécois. Ceci peut avoir de multiples conséquences aussi bien pour notre développement personnel que pour notre intégration et notre sentiment d’appartenance à la société, et dont il est possible que tu n’aies même pas conscience ! Il s’agit d’un enjeu auquel font également face les femmes racisées de manière générale. 

 

« On m’a refusé le second rôle pour lequel je passais le casting mais proposé à la place celui d’une jeune femme de banlieue avec des difficultés de comportement et des difficultés dans sa vie » 

C’est par exemple ce qu’a du entendre Sarah, l’une des participantes et dont elle témoigne dans notre deuxième capsule vidéo.

Dans cette vidéo, 3 femmes aux parcours et histoires de vie différents, dans l’un desquels tu te retrouveras peut-être, parlent en toute franchise de l’impact qu’a eu sur elles la représentation médiatique, à différents niveaux: au niveau personnel dans le fait de parfois devoir répondre à certains stéréotypes dans lesquels on cantonnait les quelques femmes de la diaspora auxquelles elles auraient pu s’identifier ou encore dans le fait de vouloir ressembler aux femmes qu’elles voyaient dans les médias mainstream.

Les débats qui ont découlés entre Layla, Esther et Sarah dans cette capsule sont d’une incroyable richesse et honnêtement il ne serait pas leur rendre justice que d’essayer de les résumer en quelques lignes dans cet article, nous t’invitons à aller voir par toi-même ! 

Pour des raisons de confidentialité, YouTube a besoin de votre autorisation pour être chargé. Pour plus de détails, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

J'accepte

 

« Mais je n’ai pas envie que les médias mainstream me représentent ! » 

Autant dire que l’évènement de conversation en présentiel que nous avons eu sur cette thématique a été pour le moins animé, et c’est presque un euphémisme ! 

Plutôt de nous prêter à l’exercice hasardeux de résumer ce qui a été dit en quelques lignes, nous préférons t’inviter à créer toi-même cette conversation avec tes proches sur quelques-unes des questions qui ont été abordées lors de cette rencontre : 

  • Quelle influence la représentation médiatique a joué dans ta construction personnelle et/ou professionnelle ? 
  • Fais-tu confiance aux médias mainstream pour retranscrire ta voix ? 
  • A-t-on réellement encore besoin d’eux aujourd’hui ?  
  • Nos taxes les financent pour autant, alors n’est-il pas légitime d’y imposer notre place ? 
  • Les médias dit alternatifs, créés par et pour nous sont-ils la solution ? Devraient-ils tenter de toucher un public plus large ? Dans quelle mesure ? 
  • Le terme alternatif ne devrait-il pas être repensé ? 

Bonne chance à toi pour modérer la conversation ! D’autant plus que le visionnage de la capsule vidéo allongera pour sûr cette liste ! 

Il serait trop facile que l’épisode de podcast te tire d’affaires quant aux débats qu’auront suscité les questions précédemment évoquées ! Cependant nos deux invitées Marina et Priscilla apporteront sans aucun doute de nombreux arguments et ressources pour l’alimenter !  

L’épisode en plus de faire un rappel historique sur la place qui nous a été faite dans les médias montréalais et québécois, reviens certains des faits marquants pour les communautés minoritaires. Cela t’invitera également à réfléchir quant à l’avenir des médias en mesure de représenter nos voix et à la forme que ceux-ci prendront.

Nous attendons tes avis ! 🙂

Pour des raisons de confidentialité, YouTube a besoin de votre autorisation pour être chargé. Pour plus de détails, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.
J'accepte

Partager l'article

Tu veux écrire pour Sayaspora? Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux talents!