Tina. Mpondani | Be Noire



Passionnée d’art et athlète professionnelle, Tina N Mpondani nous plonge dans son monde. Entre tradition et modernité ; elle manie la filmographie et la photographie afin de retranscrire ses pensées négatives en quelque chose de positif et productif.
C’est ainsi que lui est venu le projet « BeNoire », accompagné de différents évènements. Le but étant de faire partager ses idées sombres afin d’inciter les autres à en faire autant. Pour Tina, le partage fait parti des outils nécessaires à l’évolution.
SAYASPORA : Parle nous de toi.
TINA N.M : Je m’appelle Tina Mpondani, née le 24 Avril 1988 en RDC. Je suis étudiante à l’Université de Concordia en Sciences des Loisirs ainsi qu’athlète pro de l’équipe de basket féminine de l’université. J’ai découvert très jeune une passion pour le Basketball, inspirée par des grands athlètes comme Bernadette Mudju, T-Mac, Lisa Leslie et Charles Beckley.
C’est en participant à des évènements tels que le festival Urban Jam, ou encore le Tournoi de sport que j’ai forgé ma constante  soif de dépassement. J’ai donc décidé de me consacrer entièrement à ma passion et mes projets. En 2015, je rejoins l’équipe Black Fashion Week Montréal à titre de responsable des relations médias.
Mon succès dans le domaine du sport ainsi que mon implication dans divers évènements mettant en avant la culture noire et africaine, vont de pair dans la lutte pour la promotion de la femme Africaine active et leader de notre société.

SAYASPORA : Décris toi en 3 mots.


TINA N.M : Je suis une femme, africaine et athlète.
 
SAYASPORA : Présentes nous ton projet.
TINA N.M BeNoire est une plateforme artistique qui me permet de promouvoir mon art. À travers BeNoire, j’explore divers thèmes et idées de la culture afro d’hier à aujourd’hui tout en y ajoutant une touche personnelle.
 
BeNoire offrira aussi plusieurs services : concept artistique et events. Mais sera aussi une source de leader dans la communauté afro.
 
SAYASPORA : Pourquoi l’as tu créé ?
TINA N.M : Mon premier projet réalisé cette année était MetAfro-Art Brunch Exposition.
Cette exposition avait pour but d’introduire BeNoire dans mon milieu. L’an dernier, j’ai introduit le concept « BeNoire » sur mes réseaux sociaux qui a incité la curiosité de nombreuses personnes. Cet été j’ai donc décidé de me lancer.
L’exposition présenté avait pour thème « Africa print | Wax ». Ici on y voit deux mondes de mon histoire. Dans le premier on y retrouve le Wax sous une forme traditionnelle incorporé dans un milieu Urban. Dans le second on remarque le même tissue Wax utilisé de façon moderne (veston, pantalon, une pièce.)
Voici mon histoire, prise entre deux mondes ; celle des traditions et de ma vie actuelle.
 
SAYASPORA : Ce projet était il difficile à réaliser ?
TINA N.M : Oui !! Pour l’événement «MetAfro-Art»: Le portefeuille des étudiants est assez maigre vous comprenez la suite ! Toutefois, je sais ce que je voulais et j’étais totalement consciente des répercussions. Voici la différence entre une personne qui recherche son succès. Le sacrifice devient  un élément très important.
Du côté de BeNoire, je suis encore à mes débuts, parfois je me dis que je n’ai pas encore réellement commencé. Il y a beaucoup à faire avant de me lancer. Pour l’instant j’explore et cherche à m’intégrer et trouver une routine idéale.
 
SAYASPORA : Que penses tu des femmes africaines dans entrepreneuriat ?
TINA N.M : C’est une position qui a toujours été présente mais c’est depuis quelques années que l’on nous valorise dans ce milieu au niveau international. Je remarque de plus en plus que l’Afrique a besoin de femmes entrepreneurs. Chez nos voisins américains par exemple, avec cette croissance du mouvement « Nappy » on remarque une augmentation du support collective et de la conservation des traditions africaines. Si nous voulons d’ici 5 à 10 ans augmenter les possibilités des femmes en Afrique ou encore dans le monde, il va falloir aussi créer cette source de support et conservation entre les régions africaines. De mon côté je crois que entrepreneuriat est l’élément premier.
 
SAYASPORA : Que penses tu de la diaspora africaine, en 3 mots ?
TINA N.M : Expansion, Puissance et Union.
 
SAYASPORA : Que t’inspire le mot : femme ?
TINA N.M : La femme m’inspire par sa force et son imagination. Une femme qui a confiance en elle et consciente de ses capacités reste imbattable. Toutefois, cette force est comprise avec l’expérience et l’imagination par sa volonté de vouloir grandir.  Savoir reconnaitre ses forces et aller au-delà de ses faiblesses.
 
SAYASPORA : Quel impact aimerais tu avoir sur les femmes dans le monde ?


TINA N.M : Je suis de ceux qui aiment rêver. Encore aujourd’hui je rêve que tous les noirs retourneront en Afrique (Merci Malcom X) regagner  contrôle de nos terres. Est ce vraiment possible? Il m’arrive parfois d’y croire et d’autre fois je me dis qu’avec la mentalité de certain il sera difficile. L’important dans tout ça c’est d’y croire. Croire que le monde peut  nous aider à bâtir notre fondation, croire que le support collective entre nous existe, croire que nos pays iront mieux, croire à nos rêves et je peux continuer…. Je travaille avec des adolescentes et j’ai l’impression que plusieurs ont cessé de croire en elle. Rien est perdu, ensemble petite à petit les choses vont changer ; j’ai confiance!

SAYASPORA : Que penses tu de la beauté ?
TINA N.M : La beauté est un terme bâti par soi-même. En toi naît une force dont seul ton regard importe. Une fois comprise et acceptée, il est plus simple de trouver tes préférences, de te mettre en valeur et de t’aimer avec confiance. En gros, pour moi la beauté c’est tout d’abord une question d’estime de soi.
SAYASPORA : Qu’est ce que le succès pour toi ?


TINA N.M : On dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur et je rajoute que le succès n’à rien à voir avec l’argent. Le succès pour moi est une expérience que l’on vit. Le sentiment d’accomplissement que toi seul peux comprendre et qui te permet de fleurir et grandir. Le succès  pour moi c’est aussi voir les autres réussir. Le succès c’est une victoire collective!
 
Rencontrer Tina autour d’un café fut un moment de partage intellectuel très enrichissant. L’esprit entrepreneuriat et de détermination qui émane en elle, diffuse une positivité nécessaire à l’Afrique de demain. Conquise par son talent, et sa générosité tout en espérant en découvrir plus sur la suite de son projet. 
Find more about TINA N. MPONDANI on her
Instagram |

_____________________________________________

MetAfro Art Brunch, Exhibition & Special Guets |BeNoire | © Chrisitian Atanga | mydaytodayinspiration


Language:

More Stories
DIASPORA SPEAKING 2 | EN
Close