MENU

what’s new

THE VILLIJ | LA COMMUNAUTÉ AU COEUR DE L’ACTION

THE VILLIJ | LA COMMUNAUTÉ AU COEUR DE L’ACTION

Supporter sa propre communauté est souvent plus facile à dire qu’à faire. À l’ère du numérique où le partage d’informations se fait de façon automatique et instantanée, il n’y a rien de plus valorisant que de se sentir considéré, encouragé et reconnu par ses pairs. Je suis de celles qui croient foncièrement au sens du mot «culture», à sa symbolique, à son historicité, à son « en devenir », voire même à sa sonorité. Je m’en abreuve au quotidien. Être constamment à l’affût d’initiatives culturelles, de nouveautés, d’histoires est plus qu’une aspiration en soi, il s’agit d’un état d’esprit réel, vivant et tangible.

« A big part of who we are is centered around our communities. Our communities flourish when we build long lasting and organic relationships. By sharing our stories, spreading awareness and providing support, we strengthen our collective. Using creativity to break the divide encourages the progress we all deserve to experience. » – The Villij

 

J’ai récemment découvert la plateforme The Villij, une initiative de deux jeunes femmes de Montréal d’origines Saint-Vincentaise et jamaïcaine, Shanelle & Kim. Leur but? Créer un espace où les personnes de couleur seront représentées de façon positive à travers différents médiums. De façon claire et nette, elles sont porteuses du changement qu’elles désirent voir dans leur environnement. Elles supportent leur communauté, et se donnent les moyens nécessaires pour y arriver. Leur démarche est honnête, authentique et sort des sentiers battus.

Leur premier événement – affichant complet – s’intitule TrapSoul Yoga. Son nom l’indique: il s’agit d’une séance de yoga sur fond de musique trap soul. Du yoga nouveau genre dans lequel les femmes de couleur sont valorisées et positionnées aux premières loges du changement.

Entrevue avec deux femmes inspirantes et visionnaires:

Quel est votre parcours?

Nous sommes toutes les deux originaires de Montréal, Québec. Kim est de descendance jamaïcaine, qui a vécu autant au Canada qu’en Asie. La famille de Shanelle vient de Saint-Vincent-et-des-Grenadines, elle a passé la majorité de son enfance aux États-Unis. Nos deux parcours et expériences en dehors du Canada ont façonné la manière dont nous percevons nos communautés et nous ont aidé à comprendre leurs besoins dans le but de s’épanouir.

Comment l’idée de créer The Villij est-elle née?

The Villij est notre projet de passion. L’idée est née après avoir eu plusieurs conversations sur le manque de représentation positive que nous observions au sein de nos communautés. Nous avions aussi réalisé qu’il y avait un manque de conscientisation en plus de divisions à ce moment-là entre les différents groupes ethniques. Nous voulions vraiment créer quelque chose où nous pouvions tous nous unir et supporter nos communautés respectives. Si nous ne nous supportons pas entre nous, qui d’autre le fera? Ainsi, à travers des histoires, des entrevues, et des événements, The Villij se donne pour mission de supporter toutes les personnes de couleur.

De nos jours, il y a plus de plateformes créées par de jeunes femmes Noires, en particulier les femmes africaines et les femmes issues de la diaspora, que jamais auparavant. Quel est votre secret pour rester d’actualité?

Nous avons la conviction que de rester authentiques et passionnées est ce qui compte. Nous avons  créé The Villij pour nous et nos communautés, dans le but d’offrir de la valeur. Quand tu fais quelque chose pour les bonnes raisons, les gens l’apprécient réellement.

Êtes-vous des yogis? D’où vous est venue l’idée de combiner  yoga et musique trap soul?

Non, nous ne pratiquons pas de yoga sur une base régulière, mais nous avons essayé dans le passé. De nos propres expériences, nous avons remarqué 
qu’il y avait une faible représentation des personnes de couleurs dans les classes où nous allions. Par conséquent, nous avons voulu créer un espace inclusif où les femmes de couleur pourraient se rassembler et connecter à travers le Hatha Yoga. Au final, nous voulions offrir aux personnes qui sont en général intimidées par le yoga un espace pour se laisser aller et profiter de l’expérience. Pour ce qui est de notre choix de musique, nous voulions y incorporer un son que nous aimons chacune et auquel nous nous identifions.

À quoi peut-on s’attendre à ce premier événement, TrapSoul Yoga?

TrapSoul Yoga sera une expérience unique et émotionnelle. Les participantes pourront s’attendre à être dans un environnement rempli de femmes auxquelles elles peuvent s’identifier. La séance de yoga durera 90 minutes. Ce sera une exploration complète du corps, de l’esprit et de l’âme à travers des étirements et des exercices. De la musique de Solange en passant par Bryson Tiller et plus sera jouée en trame de fond. Une fois que la session sera terminée, les participantes seront invitées à connecter les unes avec les autres tout en dégustant des rafraîchissements dans le lounge.

 

Retrouvez The Villij sur Facebook et Instagram.

 

Strategic Partnership Specialist

MARIE-ANGE ZIBI

Born in France, raised in Cameroun, and now living in Canada, Marie-Ange has always been fascinated by the complex world of multiple identities. She is a diploma student in Journalism and now works as a publicist for a Montreal-based record label. For her, Sayaspora is where the SAFE PLACE & WOMANHOOD concepts are taking on their full meaning. She aims to use the platform to explore a fresh and critical look at the social and cultural issues that affect the African dispora youth, and specifically the African Woman.

No Comments

Post a Comment

Close