She | Femme

 
«TU N’ES PAS ÉQUITABLE MAIS ÉGALE, TU N’ES PAS FLEUR MAIS ARBRE, TU N’ES PAS MADEMOISELLE MAIS  MADAME»
 
Femme du monde et de l’espoirTu as un jour été fille et tu as un jour appris. Appris que tu étais le sexe faible. Tu ne mérites pas  cette haine, cachée sous la définition de la préservation, tu ne mérites pas cette haine.


Les coutumes ne t’ont pas épargnées, le Sud t’a enfermé, le Nord t’a stéréotypé. L’origine du monde tu es, la source de l’humanité tu es, mais ils ne le voient pas, ne le comprennent pas. Ils agressent ta flore, détruisent ta faune et s’étonnent que tu te rebelles. Ils s’étonnent que tu te féminises pour t’affirmer, que tu apprennes, pour changer. 

Oui, parce que tu seras la source du changement de ce monde comme tu as été la source de sa création. Ton évolution est pour eux, une hérésie, tu es avant-gardiste, visionnaire mais surtout femme. Tu n’es pas équitable mais égale, tu n’es pas fleur mais arbre, tu n’es pas mademoiselle mais madame.
Il y a effectivement une confusion des rôles, une perte des repères sociaux. La justice populaire ? Le viol collectif ? La misogynie ? Le patriarcalisme ?. Femme, tu portes beaucoup sur ton dos. Ta vie est une lutte, un éternel recommencement.Cette bulle sous forme de boucle ne cessera d’être, que s’il y a une implosion et une explosion simultanées.
Femmesimplosez. Je sais que le mot révolution a perdu sa connotation positive mais n’oubliez pas son sens premier : Renverser un système établi afin d’en installer un meilleur. La révolution pacifiste existe : Indignez vous, affirmez-vous, «soyez le changement que vous avez envie de voir dans ce monde», lisez, apprenez et armes blanches en main, expliquez et parlez. L’éducation est votre arme.
Pères, Fils, Frèresexplosez. Cette bulle est fragile, vous le savez. ancrée mais fragile. Vos mères, vous ont donné la vie, la force et l’espoir. C’est le moment, plus que jamais de leur rendre cet espoir et de leur rendre cette vie que d’autres leur on prit. Ne vous en faites pas pour la force, si elles vous en ont donné autant c’est qu’elles en avaient autant en réserve.
Prière de voir en ce texte, les simples pensées d’une femme à en devenir. Mon postulat émane d’un humble et simple avis: la société dans laquelle j’évolue n’est pas juste, elle ne fonctionne pas correctement. 
Sur ce, hommes déposez vos armes, femmes prenez les vôtres. Je n’appelle pas à une confrontation, ni à une quelconque domination féminine. Mon objectif serait l’égalité de droit mais avant d’y arriver, une mise à niveau est nécessaire. 
Les échelons ne pourront être gravis que si les deux partis sont solidaires, si les deux entités en présence marchent ensemble et gardent en tête et dans leurs cœurs les mots : ÉGALITÉ et RESPECT.  

Find more about Djamilla on her
_____________________________________________

Language:

More Stories
MEMORIES OF A YOUNG DIASPORIAN
Close