MENU

what’s new

Réflexion sur la médiatisation des femmes noires | Afoussa Chitou

Réflexion sur la médiatisation des femmes noires | Afoussa Chitou

On constate de plus en plus et ce sur les réseaux sociaux principalement, cette fâcheuse tendance à rapidement crier au scandale ou au racisme dès qu’une femme noire – rendue public à travers un spot publicitaire ou qu’une héroïne noire de série télévisée – n’est pas irréprochable à tous points de vue.  Un des derniers exemples en date fut la polémique autour de la dernière publicité Dove qui a été jugée raciste par de nombreux internautes à cause du fait qu’on y voit une femme noire devenir blanche après avoir utilisé un produit de la marque. Un tel emballement médiatique est-il justifié si on considère le fait qu’il repose sur une séquence de quelque seconde sortie de son contexte ? De plus, on peut supposer que la comédienne noire figurant dans le spot publicitaire n’aurait pas accepté d’y participer si elle avait estimé qu’elle serait lésée à un moment donné.

Les vives réactions suscitées par cette représentation pas toujours avantageuse des femmes noires dans les médias mainstream soulèvent en moi pas mal d’interrogations.

« Sont-elles censées être irréprochables ? » ou encore « Doivent-elles forcément attendre de la reconnaissance de la part de ces médias avant de se sentir fières de qui elles sont ? » et bien d’autres questions auxquelles il serait intéressant de répondre afin de ne pas se laisser tenter par la solution de facilité qui consiste à toujours se sentir attaqué et parfois même se placer spontanément en position de victime.

« En outre, nous devons garder à l’esprit que la médiatisation n’est pas forcément synonyme de concrétisation. Il y a des rôles modèles à n’en plus compter dans de nombreux domaines dans lesquelles les femmes noires excellent sans que pour autant elles n’apparaissent sous le feu des projecteurs. »

 

Indépendamment de leur couleur de peau, les femmes noires sont avant tout des femmes avec des forces et des faiblesses ainsi que des qualités et des défauts et elles n’en demeurent pas moins uniques dans leur complexité. A partir du moment où chacune d’entre nous prenons conscience de la multiplicité des facettes qui nous caractérisent en tant que femmes noires, nous devons pouvoir les assumer pleinement sans se sentir automatiquement offensée lorsque l’une d’entre elle est soulignée (dès lors que ça ne relève pas de l’acharnement).

Par ailleurs, les nombreux défis que les femmes noires ont à relever au quotidien ne sont plus à démontrer, aussi il serait préférable de mettre toute cette énergie à œuvrer quotidiennement chacune à son niveau afin d’imposer le respect de manière durable.  Aussi, il est important de développer et renforcer cette fameuse confiance en soi qui est une arme redoutable pour ne pas se laisser ébranler par de possibles secousses, car oui elles existent.

En outre, nous devons garder à l’esprit que la médiatisation n’est pas forcément synonyme de concrétisation. Il y a des rôles modèles à n’en plus compter dans de nombreux domaines dans lesquelles les femmes noires excellent sans que pour autant elles n’apparaissent sous le feu des projecteurs. A titre d’exemples, Rebecca MIANO, première femme CEO de la compagnie Kenyane d’énergie KenGen, Nonkululeko NYEMBEZI, première femme nommée présidente du groupe financier Alexander Forbes ou encore Tendayi ACHIUME, première femme nommée rapporteur spécial au Conseil des droits de l’homme des Nations unies pour ne citer qu’elles.

Il est clair que l’image des femmes noires véhiculée par certains médias mainstream est au mieux biaisé dans certains cas voire carrément caricaturale. Mais dans le fond, est-ce réellement problématique quand on a pleine conscience de son potentiel ? En fin de compte et sans grande surprise, il est clair que la réponse est non, les femmes noires comme toutes les autres d’ailleurs ne sont pas censées être irréprochables. Ces dernières, et nombre d’entre elles l’ont bien compris, doivent pouvoir s’élever au-dessus de la mêlée et surtout se soutenir les unes les autres afin de se détacher de ce besoin de reconnaissance et d’assumer pleinement qui elles sont sans avoir à s’excuser auprès de qui que ce soit.

 

Crédits photo de couverture : intothechic.com

Écrivaine

AFOUSSA CHITOU

Fièrement béninoise de part ses origines, Afoussa est titulaire d un Master en Entrepreneuriat international et PME obtenu à Paris. Fort de son attachement pour l Afrique, elle a à cœur de contribuer à l essor et au rayonnement du continent au delà de ses frontières. SAYASPORA offre cette opportunité de mettre en lumière ces femmes issues de la diaspora africaine, toutes plus inspirantes les unes que les autres.

No Comments

Post a Comment

Close