Manal Taleb | Un Rêve Ivoirien


Née à Abidjan, MANAL TALEB a cette empreinte ivoirienne  qui vient compléter les couleurs de son pays d’origine; le Liban. Ayant déménagé à Montréal, Manal intègre l’école des hautes  études commerciales.

Elle a un but précis, celui de continuer en entrepreneuriat et réaliser un souhait qui lui tient profondément à cœur: ouvrir une école primaire loin de la capitale ivoirienne.
Manal veut donner la chance à certaines régions plus isolées de s’affirmer et surtout permettre aux enfants de s’épanouir comme elle a eu la chance de le faire elle-même.
 
MANAL: “C’est facile de se résigner lorsque l’on n’a pas accès aux moyens qui peuvent nous permettre de devenir ce que l’on souhaite devenir. Mais je crois que dès qu’une personne est capable de développer un esprit critique elle peut apporter énormément à la société “.
Elle s’affirme en tant que femme africaine, mais en tant que Femme plus que tout. Peu importe ses origines, son cœur est ivoirien et ses traits de caractère correspondent aux entités qui l’ont inspirée et forgée à devenir cette femme indépendante et pleine de rêves.
MANAL: ” La femme africaine s’implique de plus en plus. Sa volonté de s’affirmer et de se libérer se dessine dans ses actes comme dans son tempérament. Elles ont une force de caractère incroyable, elles n’ont pas peur du risque. C’est ce qui fait que lorsqu’elles sont à la tête d’entreprises elles savent comment les diriger. Elles n’ont pas peur du travail et de l’effort. C’est ce que j’admire chez elles, et c’est ces valeurs que j’ai envie de transmettre aux générations futures. “
Cette étudiante en commerce tient à réaliser ce projet avant tout parce qu’elle estime que la fuite des cerveaux reste un des plus grands problèmes du continent.
 

MANAL: “Toutes les femmes doivent réaliser leur valeur dans la société. Pour pouvoir accomplir cet objectif , c’est les enfants qu’il faut cibler, dès tout petit. Le seul moyen c’est l’éducation. C’est la seule arme dont on dispose!”
La beauté selon ce petit bout de femme, réside dans les sourires de ceux qui l’ont entourée étant petite. Et dans la compassion, dans l’empathie des personnes qui l’ont encadrée , soutenue et encouragée, elle a trouvé le moyen de poursuivre elle aussi ses rêves.
 
 Pourtant d’origine libanaise, cette jeune 
entrepreneure démontre qu’une identité 
s’acquiert avant tout à travers le partage d’une 
culture et une sincère volonté d’aimer.
 
Dans un cadre plus global et plus large , chaque personne a sa propre vision du succès. Pour elle, le concept est un peu complexe.
  
MANAL: “C’est ambigu, vous savez. Je suis actuellement dans un débat avec moi-même où je me demande si je veux rester ici et avoir une carrière qui me permettra de dire que j’ai réussi en tant que femme africaine (du moins d’un point de vue extérieur comme la plupart des gens là-bas le souhaiterait), ou bien rentrer en Côte d’Ivoire et être proche de ma famille et réussir au sein de mon pays pour lui être profitable. Je pense que le succès c’est être heureux et fier de ce que l’on a accompli, avant tout. Et à travers la réalisation de mon projet , je pourrai plus facilement parler de cette notion de “succès”. Mais plus que tout, si j’avais un message à délivrer à toutes les femmes africaines de ce monde, ce serait de toujours être fières de ce qu’elles sont et d’où elles viennent, car c’est là-bas que réside l’espoir.”
SAYASPORA: C’est dans les départs que naît l’attachement. La distance aurait pu éloigner Manal, mais au contraire. Elle a permis de pouvoir concrétiser des projets qui n’étaient que rêves auparavant.

Find more about MANAL TALEB on her
| Instagram 

_____________________________________________

Language:

More Stories
LESLIE BELLIOT | JE CUISINE CREOLE
Close