La responsabilité d’être parent

Depuis que je suis maman, je me sens remplie d’une grande responsabilité envers la société et envers mes enfants. Les enfants viennent au monde comme un livre dans lequel toutes les pages sont vides. C’est à nous, en tant que parents, de remplir ce livre, étape par étape, page par page,  jusqu’à ce que le livre soit assez volumineux pour que l’enfant continue désormais à inscrire ses propres pages.

La question que chaque parent a sans doute eu à se poser est de savoir quel type d’éducation et de valeurs donner à son enfant et quel sera le rapport de cet enfant avec la société. Récemment, j’ai compris que l’éducation et les valeurs transmises par nos parents nous suivent toute notre vie. Combien de fois je me suis surprise moi-même en répondant à mes fils, à utiliser les mêmes termes et les mêmes commentaires que ma mère me répétait à son âge, réponses qui en passant m’agaçait fortement. Je me disais que mes futurs enfants seraient épargnés de ce genre de réponses agaçantes.

En tant que parent, nous avons la lourde responsabilité de transmettre à nos enfants très tôt le savoir-vivre et le savoir-être. Les préparer à vivre dans un monde avec diverses cultures, diverses façons de faire, leur inculquer le respect, la tolérance, l’amour et le vivre ensemble. La très importante responsabilité également de bâtir et de solidifier leur confiance en eux, leur estime personnelle dans un monde qui peut être très cruel particulièrement pour les minorités.

Pour les parents noirs et immigrants, la tâche peut être encore plus difficile. Comment trouver l’équilibre entre la culture d’origine très importante au sein de beaucoup de familles et la culture du pays d’accueil. Comment préparer nos enfants à faire face aux interrogations sur leur origine et comment les préparer à répondre au «rentre chez toi» que beaucoup d’immigrants entendent souvent. Comment leur apprendre à aimer et à être fiers de leur couleur de peau et de leur origine alors que cette couleur peut être sujet à des actes racistes et risque de leur fermer des portes et qu’il faudra parfois se battre pour prendre sa place.

La question qui me hante en tant que mère est de savoir comment expliquer à mes fils qui adorent jouer à la police que lorsqu’ils seront grands si les choses ne changent pas, ils devront se méfier et avoir peur des forces de l’ordre pour vivre. Tant de questions importantes à répondre afin d’élever des hommes et des femmes qui seront bien dans leur peau, bien avec leur origine, bien avec la double culture qu’ils vont hériter de leurs parents et de la société. Car, en définitive, ces enfants à la croisée des cultures incarnent le renouveau, le futur et l’espoir d’un monde multiculturel, inclusif et tolérant où chaque personne peu importe ses origines, sa couleur, son orientation sexuelle et ses croyances.

 

 

Écrivaine: Halimatou Bah

Originaire de la Guinée,  Halimatou Bah détient un Baccalauréat en sciences politiques  de l’université du Québec à Montréal, une maîtrise en administration publique ainsi qu’un certificat en évaluation de programme  de l’École nationale d’administration publique (l’ENAP). Passionnée de lecture elle aime écrire des poèmes et des articles sur les enjeux qui lui tiennent à coeur. Elle nourrit l’idée d’écrire un jour des livres pour enfants et des histoires d’amour. Elle se joint à l’équipe d’écrivaines de SAYASPORA pour partager ses expériences, ses défis et son vécu de maman et de femme noire issue de la diaspora africaine.

Avatar
Writer - Carla

Leave a comment