MENU

what’s new

KHADY NDOYE | LAPOLYGLOTTE

KHADY NDOYE | LAPOLYGLOTTE

Khady Ndoye, jeune entrepreneur d’origine sénégalaise est née et a grandi à Paris. Ce mélange culturel s’est vite transformé en un malaise, son nom n’étant pas « assez bien pour son intégration ». Très vite, l’étranger l’attire même si partir vivre à l’étranger lui fait peur. A l’âge de 15 ans, elle part suivre un cours linguistique d’été en Espagne. Cette expérience se passe si bien qu’elle la renouvelle 3 années plus tard lorsqu’elle suit un stage intensif de 3 mois en Espagne. Elle en ressort bilingue.

De retour en France, elle rencontre un nouvel incident identitaire qui l’éloigne de son pays natal. Elle enchaîne alors des stages au Mexique et puis, en Chine avant de s’installer au Canada – terre accueillante et tolérante, où ni sa couleur ni sa religion ne sont à dissimuler -.

Aujourd’hui, la jeune entrepreneuse parle 5 langues couramment (le wolof, le français, l’espagnol, le mandarin et le portugais) et continue à en apprendre.

13626961_1001231286656726_4568157500754836669_n

  • LES LANGUES AFRICAINES –

Khady m’a rappelé l’importance que constitue la défense de certaines langues au niveau administratif et l’importance de parvenir à amener des langues africaines dans les écoles. Bien souvent, les langues officielles sont les langues apportées par les colons.

Selon elle, les langues africaines ont bien sûr leur place dans les échanges internationaux mais il faut parvenir préalablement à cibler des langues prédominantes (parlées par tout le monde) et des langues régionales (limitées à des villages).

Il y a toujours une utilité à apprendre des langues et cela favorise la connexion avec d’autres personnes. Son conseil à ceux qui souhaitent apprendre une nouvelle langue est de commencer par déterminer la raison de cet intérêt. S’agit-il d’une langue parlée dans le pays de votre prochaine destination de vacances, d’une langue nécessaire pour votre travail ou s’agit-il d’un apprentissage relevé par votre curiosité ? Une fois que cela est définit, il est important de tenir compte de son environnement. Ce dernier sera déterminant pour obtenir des sources d’apprentissage, des natifs avec qui avoir des conversations, … Il est préférable d’être entouré de sources diverses et faciles d’accès.

Idéalement, apprendre une langue à la fois et au sein d’une structure pour s’imposer un rythme, une intensité et une évolution régulière est plus efficace. Si l’on veut maîtriser une langue, cela est mieux, d’après elle, d’apprendre la langue avec un professeur. Par contre, si le but est d’apprendre les bases uniquement, l’apprentissage solitaire peut être suffisant.

11202068_783309118448945_2914563579070991704_n

  • ENTREPRENARIAT – LA POLYGLOTTE

Les qualités à avoir pour être entrepreneuse sont l’audace et être visionnaire. L’audace de se lancer et la vision à court et moyen terme de ce que l’on veut apporter, avoir le sens du sacrifice et travailler pour créer cette vision dans la réalité.

Son blog, créé en 2015, est une plateforme bilingue qui a pour but de partager de bonnes astuces pour aider et accompagner les gens dans leur apprentissage d’une langue africaine. Dans son blog, Khady partage des témoignages d’autres polyglottes ainsi que les conférences auxquelles elle a participé.

Grâce à sa collaboration avec Give1project, elle se rendra à la Maison Blanche. En effet, à la mi-septembre, une conférence sur l’entrepreneuriat global aura lieu à la résidence présidentielle des Etats-Unis.

Vous pouvez également la suivre sur Facebook où de nombreuses sources sont partagées pour apprendre des langues africaines, les photos prises lors de conférences et voyages et enfin, ses articles.
Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site officiel de la Polygotte   ainsi que sur sa page Facebook .

 

Collaboratrice

ESPÉRANCE NAHIMANA

D’origine burundaise et congolaise, Espérance est née et a vécu en Belgique. Diplômée en droit de HEPL, elle est passionnée par les droits de l’homme. Elle reste convaincue que l’égalité devrait être une réalité, et non une utopie. Pour elle, Sayaspora c’est avant tout une belle idée novatrice destinée à inspirer les jeunes générations féminines à venir.

No Comments

Post a Comment

Close