SHE | MA RICHESSE EST D’ÊTRE L’ÉTRANGÈRE DE QUELQU’UN

Ne jamais défaire ses bagages, être dans le temporaire qui dure. Ne pouvoir aller nulle part ailleurs que chez soi à chaque fois que l’on prend l’avion. Être toujours celui qui part, jamais dans la constance toujours dans l’attente. Toujours les retrouvailles mais surtout toujours dans les adieux. Souvent dans l’incompréhension. Jamais compris chez soi, jamais compris ailleurs. Toujours entre deux choix, jamais dans la prise de décision. Le cul entre deux chaises, le cœur entre deux continents.

Jamais dans la cohérence toujours dans la justification. Souvent dans le jugement, entre mélancolie et reconnaissance, entre la gratitude et le manque. Le cul entre deux chaises, le cœur entre deux continents. Jamais dans l’affirmation, toujours dans l’interrogation. Jamais dans le mépris, mais un peu dans le jugement. Entre deux stéréotypes, entre deux identités. Entre quatre langues, avec une absence linguistique quand t’es plongée dans tes pensées. Entre l’intégration et l’affirmation de ses valeurs, entre le besoin de se justifier et la liberté de ne rien prouver. Entre chez moi et chez moi. Entre la manière dont tu me perçois et la manière dont je suis. Entre ce que j’ai envie que tu vois, entre ce que tu comprends. Tu n’es nulle part chez toi, et partout un invité. À moitié ici, à moitié la bas. Tu es celui qu’on ne veut pas comprendre, tu es l’incompris qui ne cherche plus la satisfaction de plaire, mais la satisfaction d’être dans le meilleur des deux mondes, chez soi ici ou chez soi ailleurs. Dans la liberté de pensée la plus totale, tu n’existes plus, tu ES tout simplement.

C’est au moment où nous accepterons nous-mêmes que nos différences, que nos couleurs, nos valeurs et toutes les jolies choses qui forgent notre identité sont nos richesses. C’est à l’instant où nous allons nous percevoir comme on aimerait que l’on nous perçoive, c’est au moment où l’on devient notre propre inspiration, que l’on choisisse le chemin qui nous représente, seulement à ce moment là que l’on arrêtera de devoir convaincre les autres de ce que nous sommes et que nous allons commencer à être.

img_9849

 

Dorra Bannouri.

Plus d'articles
Speak Series premiere, event
Close