AMANDA OKENGE | INSPIRATION, PERSONAL SHOPPER & SUCCESS STORY SUR INSTAGRAM

Personal Shopper… Suivant les préjugés ce n’est pas tout le monde qui peut l’être, il faudrait venir d’un certain milieu, avoir des relations et un style hors du commun mais tout cela n’est plus d’actualité. Aujourd’hui, des filles pas plus extraordinaires que vous et moi ont su redéfinir cette vocation de Personal Shopper. Elles partagent leur passion à travers les réseaux sociaux ; blog, tumblr ou le plus connu, instagram. C’est une nouvelle manière d’aider et de conseiller les intéressées afin qu’elles se sentent mieux et s’affirment davantage.

Nous avons eu l’occasion de discuter avec Amanda Okenge, une jeune femme de la banlieue parisienne d’origine congolaise, très active sur les réseaux sociaux avec à son compte 41400 followers sur Instragram. 

Q. Parle nous un peu de toi et de ton parcours.

R. J’ai 23 ans. Je viens de Créteil, ville de la banlieue parisienne située à vingt minutes de Paris. Je suis la dernière de sept enfants. Apres avoir eu mon baccalauréat STG spécialité mercatique, j’ai continué dans cette voie et j’ai obtenu mon BTS MUC. Actuellement, je suis en “congé sabbatique” que j’ai décidé de poursuivre ici à Londres. Je me considère comme une “fashionlova”, j’aimerais percer dans le monde de la mode et devenir une Personal Shopper. Mon objectif premier est de rendre la femme belle.

Q. Penses-tu agir activement au sein de la diaspora africaine ? Si oui, en quoi ?

R. Je pense que ma page instagram répond à cette question. J’y montre la beauté de la femme noire sans vulgarité. Par ailleurs, étant une fervente chrétienne, je tente d’aider la diaspora en leur conseillant de mettre Dieu au centre de tout. 

AMANDA

Q. Quels sont les conseils que tu peux donner aux jeunes femmes africaines qui veulent s’impliquer dans la diaspora ?

R. Il faut éliminer la concurrence, la jalousie et l’envie. Les femmes entre elles, doivent pouvoir s’entraider et se complimenter chacune envers les autres. Aussi, toujours avoir confiance en soi et ne jamais avoir honte de ses “défauts”. La femme africaine doit apprendre à s’aimer.

Q. As-tu connus des échecs ? Comment les as-tu surmontés et quels leçons en as-tu retenu ?

R. Mon parcours au lycée n’est pas très glorieux, j’ai raté mon bac et j’ai eu plusieurs échecs durant mon parcours en athlétisme. A chaque échec, je me disais que j’étais capable de mieux et qu’il fallait toujours aller de l’avant, c’est mieux que de se morfondre sur une déception. Ce que j’en ai retenu est que chaque chose advient en son temps, il ne faut jamais forcer le destin.

Q. Ou te vois-tu dans une dizaine d’années ? Ton projet inclut-il la diaspora africaine ?

R. Je pense vivre dans un pays anglophone et importer cette idée de Personal Shopper en Afrique.

Q. Comment expliques-tu l’impact considérable de ta personne sur les réseaux sociaux à l’instar de Chloe Kitembo ? 

R. Notre simplicité, accessibilité et sociabilité… On ne se prend pas la tete, on respecte les autres et on ne les prend pas de haut.Il faut plus de personnes comme elle (Chloe Kitembo) dans le monde. Pour ma part, une base chrétienne et le respect des autres est ce qui m’importe le plus. 

Amanda nous a beaucoup touchée sur ces derniers mots. Elle nous permet de rendre compte de la prise de conscience de jeunes femmes dans un monde où il est très difficile pour la femme africaine de se faire entendre. 

Retrouvez Amanda sur Instagram : @amanda_okg

[q_team team_image=” team_image_hover_color=” team_name=’Audrey Nzeba Kabombo’ team_name_tag=” team_name_font_size=” team_name_font_weight=” team_name_text_transform=” team_position=’Collaboratrice’ team_position_font_size=’Rédactrice’ team_position_color=” team_position_font_weight=” team_position_text_transform=” text_align=” team_description=” team_description_color=” background_color =” box_border =” team_social_icon_pack =’font_awesome’ team_social_fa_icon_1 =” team_social_fa_icon_2 =” team_social_fa_icon_3 =” team_social_fa_icon_4 =” team_social_fa_icon_5 =” team_social_fe_icon_1 =” team_social_fe_icon_2 =” team_social_fe_icon_3 =” team_social_fe_icon_4 =” team_social_fe_icon_5 =” team_social_icon_1_link =” team_social_icon_2_link =” team_social_icon_3_link =” team_social_icon_4_link =” team_social_icon_5_link =” team_social_icon_1_target =’_self’ team_social_icon_3_link =” team_social_icon_4_link =” team_social_icon_5_link =” team_social_icon_2_target =’_self’ team_social_icon_3_target =’_self’ team_social_icon_4_target =’_self’ team_social_icon_5_target =’_self’ show_skills =’yes’ skills_title_size=” skill_title_1 =” skill_title_2 =” skill_title_3 =” skill_percentage_1 =” skill_percentage_2 =” skill_percentage_3 =”]

Language:

More Stories
Outstanding emerging women change makers
Close